Pour l'amour des oiseaux, des fleurs...

Publié le par JC Lebourdais

En parlant de Goldorak, je me souviens d'avoir vu le premier episode pendant l'ete 78 alors que j'etais chez mes grands-parents a Angouleme. Je regardais recreA2 tous les apres-midi avec l'ineffable Dorothee (elle devient quoi ?) et son orchestre. L'anecdote amusante c'est que le programme TV que publiait La Charente Libre titrait GOLDORAK, Le robot invisible (au lieu de invincible, probablement). Vous imaginez ma surprise en voyant de quoi il s'agissait reellement. C'etait mon premier contact avec un DA japonais depuis Le prince Saphir et le Roi Leo de Tezuka dans Samedi est a vous avec Bernard Golay, et juste avant Candy, cet autre monument incontournable.

Oui, je sais, ca fait ancien combattant. Pas grave.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article